À la Une

APPEL à CANDIDATURES :

sympathisants du cappJe, adhérents des associations locales contre l’éolien industriel, si vous êtes motivés pour décrire avec la CCBHS le futur énergétique et paysager de notre territoire, alors c’est le moment de vous manifester.

Ci-joint le message de la CCBHS expliquant la démarche :

Mesdames,

Messieurs,

La Communauté de Communes Bresse Haute Seille (CCBHS) a lancé en mai dernier l’élaboration d’un Plan de paysage généraliste, à dominante thématique « transition énergétique » sur sur l’ensemble de son territoire. je vous invite à découvrir le site web dédié à la démarche : https://plandepaysagebressehauteseille.com.

La transition énergétique couvre des sujets variés : urbanisme, agriculture, filière bois, mobilité, développement économique… et est un véritable enjeu actuellement.

Certain(e)s d’entre vous ont déjà pu rencontrer ou être contacté(e)s par l’un de nos prestataires. D’autres sont des partenaires ou des personnes désignées comme ressources pour notre territoire, c’est pourquoi je prends contact avec vous aujourd’hui pour vous proposer de construire avec nous ce document en participant à des ateliers spécifiques portant sur les thèmes du paysage et de la transition énergétique (tout d’abord sobriété, efficacité – puis réflexion sur le développement d’énergies renouvelables à usage individuel ou collectif).

Il n’y a pas besoin d’être expert pour participer. Il suffit d’être motivé par la démarche et d’apporter son regard, même de simple habitant ou usager lambda, sur les sujets qui seront abordés. Notre équipe de prestataires et la CCBHS vous accompagneront tout au long du processus.

Votre mission, si vous l’acceptez, sera de participer à deux ateliers de réflexion :


 « Destination TEPOS » (septembre 2021)

http://www.territoires-energie-positive.fr/accompagner/destination-tepos 

L’outil Destination TEPOS, développé par Solagro et l’Institut NégaWatt, vise la co-construction par les acteurs locaux du futur énergétique de leur territoire, dans une perspective d’ici à 2035. Il se présente sous forme de plateaux de jeu et cartes à jouer. L’animation en elle-même se déroule en 2 étapes :

·      Maîtrise de l’énergie : A partir d’une représentation des consommations actuelles de chaque secteur (agriculture, résidentiel, tertiaire, transports etc.), on cherche à déterminer les actions de réduction des consommations possibles.

  • Développement des Energies Renouvelables : En fonction des caractéristiques énergétiques et géographiques du territoire, on cherche à déterminer les actions de production d’EnR possibles.

« Etape paysage » (décembre 2021)

http://www.paysages-apres-petrole.org/wp-content/uploads/2020/02/ARTICLE-37-Collectif-Pap-MB-AD-GDD.pdf  

L’outil E.t.a.p.e paysage a été pensé par le collectif PAP, qui milite pour une transition de notre société vers un modèle équilibré et durable, en s’appuyant sur l’approche paysagère. Cette démarche consiste à trouver une juste articulation dans le temps et l’espace, entre les ressources naturelles et les organisations humaines. Cet outil d’accompagnement a donc été conçu afin de faciliter l’appropriation des démarches paysagères par les acteurs locaux, en vue notamment d’élaborer des stratégies de mise en œuvre de la transition énergétique sur le territoire.

Ces deux ateliers sont liés. La participation au second nécessite d’avoir partagé les connaissances du premier. C’est pourquoi je vous sollicite par avance pour vous inscrire à l’une des sessions de 3 heures proposées sur ces deux périodes.

Pour « Destination TEPOS » :

  • Lundi 27 septembre à 18h30 à la salle des fêtes de Bréry
  • Mardi 28 septembre à 09h30 à la salle des fêtes de Bréry
  • Mardi 28 septembre à 18h30 à la salle des fêtes de Bréry

Pour « Etape paysage » :

  • Mercredi 1er décembre à 18h30 à la salle des fêtes de Domblans
  • Jeudi 02 décembre à 09h30 à la salle des fêtes de Domblans
  • Jeudi 02 décembre à 18h30 à la salle des fêtes de Domblans

Je vous invite donc à vous inscrire via le formulaire suivant : https://framadate.org/14bEU1Ow3Awr6sjo

Nous avons besoin de vous pour décrire ensemble le futur énergétique et paysager de notre territoire.

Espérant que cette invitation a retenu votre attention,

N’hésitez pas à diffuser à des personnes de votre entourage susceptibles d’être motivées par la démarche.

Veuillez m’excuser pour le court délai avant le premier atelier,

Je reste à votre disposition pour tout complément d’information.

Cordialement ;

Diane MUZARD

Chargée de mission environnement

d.muzard@bressehauteseille.fr

À la Une

REGIONALES : VOTEZ ou PLEUREZ.

Le désamour vis à vis des politiques est tel que l’abstention a atteint un record au 1er tour.

Mais si cela se répète dimanche, alors la région sera remportée par les listes favorables au déploiement massif de l’éolien et nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer.

Alors, pour 1 fois, si tous les défenseurs de notre belle région se déplacent au second tour et mobilisent leur entourage pour faire barrage au déferlement des promoteurs éoliens, il subsiste un espoir de renverser le résultat

À la Une

LA PRESSION DU GOUVERNEMENT POUR IMPLANTER DES EOLIENNES.

La présente instruction du 26 mai 2021 rappelle l’importance de développer l’éolien et la position de l’Etat à ce sujet.

Elle demande aux Préfets de région de réaliser une cartographie des zones favorables au développement de l’éolien afin de sécuriser l’atteinte des objectifs de la PPE et la généralisation des pôles éoliens.

Elle précise plusieurs dispositions destinées à uniformiser les pratiques d’instruction (sur les aspects paysagers, la concertation, l’information du public, etc.), et demande d’adresser, chaque année à la DGEC et à la DGPR un compte rendu du volume d’autorisations.

À la Une

Régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté

ce qu’il faut retenir du débat de France 3 entre les sept candidats sur les éoliennes.

“Sur les éoliennes, j’ai déjà dit oui, mais pas partout” rappelle Marie-Guite Dufay.

Julien Odoul s’engage à un référendum sur la politique environnementale s’il est élu, avec un possible moratoire sur l’implantation des éoliennes, et pourquoi pas des démontages de certaines installations, suite à des recours.

“Une question de volonté” dit-il. Pour Gilles Platret, l’éolien est une mauvaise énergie qui détruit les paysages. “Il suffit d’entretenir les centrales nucléaires en France” estime Gilles Platret.

Les écologistes argumentent que l’éolien a sa place, mais que d’abord, il faut améliorer la rénovation énergétique pour réduire les besoins de consommation.

REPLAY. Régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté : ce qu'il faut retenir du débat de France 3 entre les sept candidats

REPLAY. Régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté : ce qu’il faut retenir du débat de France 3 entre les sept candidats (francetvinfo.fr)

À la Une

SONDAGES A NUANCER

Ne croyez pas aux chiffres d’opinions favorables assénés par les promoteurs de l’éolien.

Dans son édition du 5 juin, le Progrès faisait la part belle au discours gouvernemental et ajoutait que « 76% des français sont favorables aux éoliennes » (reprenant sans nuance un sondage commandé par France Energie Eolienne qui n’est pas moins que le porte-parole assumé de cette énergie – voir édition du 5 juin).

Aujourd’hui, le journal publie son propre sondage qui indique que « 57% des votants estiment que l’éolien est nocif pour l’environnement », 2 fois plus que ceux qui pensent le contraire.

Ce résultat peut être rapproché d’un sondage publié le 29 mai dernier par le Courrier de l’Ouest indiquant que « 76% des votants n’accepteraient pas l’implantation d’un parc éolien près de chez eux ».

La réalité sans appel est donc bien différente de ce que l’on veut nous faire croire.

À la Une

C’est LE film à voir.

Ce documentaire ouvre les yeux sur l’aberration de la politique pro-éolienne menée en France.

Prenez le temps de le regarder (aujourd’hui, demain, en plusieurs fois), écoutez. Cela donne à réfléchir, surtout si vous êtes un élu courtisé par les promoteurs du secteur.

Éoliennes: du rêve aux réalités [le film]

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DVf9EbpzDvoY%26fbclid%3DIwAR0-vzqPflNTkmf2qrowdV6JcHhIMOADvF8BwQr8RJjKajv8q7dhsoCZ4HE&h=AT3GKdMItD9xZ1QCMaVx_P6ZYstJcIH94QZmOfwt8a1M7nqZFhPz0sv_jz0hP5nkeUXuIxBXT5h8krdTrNfGqP5iB7ufXUNdzdSnihEAeIUqQwbv-KIwt777jF4B5hJCWveV&tn=-UK-R&c[0]=AT2CJVq9HF27Mvep389MFjdli6P45vJjdZYIPLxvcD-9pTDSzZPNKQ2hZBpOOq7nbfmNnFIMwTO1BxFHFVX1iHq_6AQ-eY2ZF6QDYo86F_x2FlBe0eCpYcn5jeFleXX9C9qF0ErEvkmD_abzCN7tnqFvmNNzMswFu7eOOUEdwsnrqtkYbtlbhpXtTJjUiuE2A0xGlw

À la Une

SUPERCHERIE :

Et on veut nous faire croire qu’il faut installer des éoliennes en France pour lutter contre le réchauffement climatique.

La France est moins émettrice de CO2 industriel que ses voisins

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.liberation.fr%2Finternational%2Feurope%2Fla-france-est-moins-emettrice-de-co2-industriel-que-ses-voisins-20210604_SWRCOR6UWRGW7H2UPI4MOU7V7A%2F%3Ffbclid%3DIwAR1FrNtpzGtTYsYgp_nLxFDVKNAkELcf5x0DRcFKl_hZhPqeQx-F8fnol98&h=AT2SHiq8pUxb59OBcGPo1lKji4q6ZueTLHACHOa-RPLd00auGMnjqsa725jk1zMoowACIoSmWkWMnzZjhvXzoIN-C8_vgdSotgyaP67Q8mifoDSmu-IHKZJbxVK8Drs1omrh&tn=H-R&c[0]=AT0uFTHwuuMbShYkA2n4bQL45tGx7nz7xqDU5UnHQQltOzkvHwZP-yzKjHRmVbgyaMAZEMuE1m0_u-1NqR5VdOBdBwx0iDt3O96GME3kxWJonE59BrODvAvb3TnNcGphuD-auCy7uMgeLUFr23hzk02BSJZdmYu0lKCeis5DiyiUa6ZVP1Url1o_F4zQvi_58bkkLw

À la Une

EOLIEN : DES NUISANCES QUI CACHENT LA FORET

Si ces sources d’énergie étaient rentables, pourquoi les subventionner et en imposer l’achat à EDF ?

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.contrepoints.org%2F2021%2F06%2F05%2F398987-eolien-des-nuisances-qui-cachent-la-foret%3Ffbclid%3DIwAR3giZM7yy2kjSblI84QJtaqKPUFm13D-UY_6fH57BuiELWkj2i3wSaqrjI&h=AT2YzxwvSrIKx72bRUDsfuNsgyxh9P9hJHxH8vFYuUbdpMYQhJ0RSWw7KFo0l-sydZu8dkRpyTtNiRhioWoTjHulQkiIoaOTxnqi1SQ3d08mLM-xd6mryMOx5zosuoRSpTds&tn=H-R&c[0]=AT3we_iT8gsNJ9e9BwgOaeV_k8s1dP2ibMqhhtqjnKEfUr92mR4tzk6nNvrzhtYhfeRBuUEQUJAtZy7UOydnoZZx2JmIt4gnle873ylxsmQz7hBYHss5Nt6wcb8oYpPAaL6EEAycCW9jhxVYfPiAWm0-5Lc4b3i3f133UnBtUFxk1GnnM5DVg-cutMD5TuLlSlE1sQ

À la Une

PLAN PAYSAGE DE LA BRESSE HAUTE SEILLE : SOYEZ AU RDV !

Dans le cadre de l’étude « plan de paysage » du territoire Bresse Haute Seille, cette opération séduction participera sans aucun doute à la définition des secteurs propices à accueillir de futurs projets éoliens.

Alors faites connaître votre position tout au long du parcours et venez échanger avec les paysagistes dans votre secteur les 10, 11 et 12 juin à 18h.

À la Une

La protection des oiseaux et chauves-souris

Une raison de plus pour s’opposer au déploiement des parcs éoliens.

Angèle, le gypaète barbu réintroduit dans la Drôme, tué par une pale d’éolienne.

Angèle, le gypaète barbu réintroduit dans la Drôme, tué par une pale d'éolienne

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.francebleu.fr%2Finfos%2Ffaits-divers-justice%2Fangele-le-gypaete-barbu-reintroduit-dans-la-drome-tue-par-une-pale-d-eolienne-1622137894%3Ffbclid%3DIwAR2CaC6rO31wHarym9_lOxsu60QSaDEc-ss9p7r3w9pxebmIyRA22gvXERY&h=AT0icwfJhqp2VjToiQ2t26VqGdjJPN_SaockYukcNdBR_55jg5ZOZpT3UN0j1EuNfx-9EXnKPQXzX_Oy5ruf8I9Qo4De-CO6Wo-d4ANsdTc1EZJkq9OwLL08jvWXTKqRLy1d&tn=%2CmH-R&c[0]=AT12RsxLnNSeO-Mtj8zm9pkBigfH5CuIxv4Mq9JcbCgA9JchNOvFh7tjCWBPtsYT21QQXDsQ8_qFoXPK6OTOM4HZZd4q7egQAodeAfd0Y4jCkhSmJT_RvQrehCUqrSl143mhTeMjq9D0ox6BM_ghxQZSEh5TsxtEWGNdg1DDNMU7vCDQbvjz7HZEwG4CSZSK-oHyrg

À la Une

Nouveau coup de gueule de Stéphane Bern :

« Mais qu’ils les mettent sur le toit de Notre Dame! qu’ils les mettent dans Paris! »

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Factu.fr%2Fpays-de-la-loire%2Fasnieres-sur-vegre_72010%2Fsarthe-stephane-bern-tres-critique-suite-aux-travaux-de-la-place-d-asnieres-sur-vegre_41493501.html%3Ffbclid%3DIwAR0Mv5IIxBpBn7Yrf1chjLH1L6dnGpXD4qfuxf0xyi-2zOMMkTOer69k4Bg&h=AT0zXezapi9HhiIJYFk56DKm1u7FPcKxztL-SvaFnxMANDusfFXF2mUQQ0dMVo3wA3T4uMO8M-VegSyx0s_CeEI3cfvig0BxWU6wbloLig8yzWEsI_MmGXCeYCuHl4ol65WU&tn=%2CmH-R&c[0]=AT3W6r7zMB48oBx-ihZs32AuwAF9zLwVWgLTmBoTp055PxbF_W0jUNV2qPksBpF_fSMy-uVVeW1POf4QeeVd6n7NnCyC-piRlE381H1eWQ_ighmrMSMDiEo2EAm9kd5n5lge_g2gzl3ALzrZVGBjxUuCLM3gKvfJBu962wTblfPzShPwKjYBmErPRX7wgOa32a-OIQ

À la Une

L’APPEL a besoin de votre soutien : cela ne prend que quelques secondes.

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.mesopinions.com%2Fpetition%2Fnature-environnement%2Fextension-parc-eolien-chamole%2F135772%3Fsource%3Dfacebook%26fbclid%3DIwAR3G_Omx43ZPP_AkoUjyAPm_6Wenc9V1u8T4s1hUsbIx_-yStqXi0bKSvNI&h=AT1tvzYl9S5ZSX-bG75-uxEzjUr4XYNChjO1wHsa-Mv_TsBCEtM_TxWtwaGNNY7mzMe404hF46xvKF0jLLVJo7klrVXX2xCprM7rJn7r2SDsbVERUFMQxvhQBIadnRRp2ziH&tn=%2CmH-R&c[0]=AT3xGHecpi5mY_PdM0ZKJw8Md-BuvypgpEpM9Kk1I0JbDIriFMzMyEE7J_8-M_-gMkNpvggoeo1k2dYVF6gGyipBqCN-PPD-IcMOAHQuKC2013a5oHMVGQOb2dDZ3_gryw-SZXpErgdPpkKB4x-pUrJhOGEl3WeQtVbH4ycb2G-0PdIS-P3yZNn7MVXyD-xKWxy4tg

À la Une

ET APRES, LA DESILLUSION

ÉNERGIE : Témoignages de quatre élus de l’Yonne qui s’opposent aux éoliennes.

Pour les maires qui ont déjà franchi le cap, le constat est amer.

Philippe Lardin, maire de Pasilly (89290) est agriculteur en conversion bio, il raconte : « Quand la commune a accepté d’installer des éoliennes sur son territoire, elle souhaitait participer à la transition écologique. » Or au pied des éoliennes, on trouve des milans noirs, des faucons crécerelles, des alouettes, des martinets, des roitelets et des chauves-souris. « Nous avons un des parcs qui tue le plus en proportion du nombre d’éoliennes installées. 14 % des milans noirs tués par des éoliennes chaque année en France le sont dans ce parc ! Je ne pensais pas que ce serait aussi important. » Et de rappeler l’importance des oiseaux et des chauves-souris dans l’équilibre du biotope. Si c’était à refaire ? C’est un non catégorique ! « C’est trop dommageable. »https://www.infos-dijon.com/…/energie-temoignages-de…

À la Une

Enquête Publique – RESTER VIGILANT

Les conclusions (11 p) et le rapport (82 p) sont accessibles ici : http://pays-ledonien.fr/

Voici la synthèse de la commission (p 81 du rapport) :

« La consultation a suscité une modeste participation avec de nombreuses observations focalisées sur une opposition à l’implantation de champs éoliens en raison principalement de l’atteinte à l’image paysagère. Les intervenants, soucieux de la protection environnementale, ne s’opposent pas systématiquement en général à d’autres sources d’énergies renouvelables. »

Son analyse figure en p 41 et 42 du rapport. Nous vous présentons ses commentaires dans la photo jointe. Le passage sur la responsabilité des maires à informer leurs administrés est à souligner.

Dans ses conclusions (p 6), la commission précise : « Nous observons que ces documents satisfont globalement les missions qui leur sont dévolues. Toutefois, nous aurions apprécié que la rédaction du D.O.O. se révèle plus directive et plus précise afin d’éviter les interprétations de lecture. Nous remarquons également que le Maître d’ouvrage renvoie fréquemment certains sujets aux Communautés de communes sans fixer de cadre pour guider la décision des élus locaux. C’est notamment le cas, à notre avis, pour le développement des énergies renouvelables et en particulier de l’éolien, …..Nous aurions hautement souhaité que les préconisations du SRADDET apparaissent plus clairement au moins en ce qui concerne les problématiques majeures que sont l’économie de l’espace, les énergies renouvelables ou encore les questions de l’eau et des pollutions. »

En conclusion, il faut rester vigilant et suivre de près le travail des communautés de communes.

À la Une

PROJETS EOLIENS COEUR DU JURA : à quand la concertation ?

Dans cet article du Progrès, le président de la communauté de communes précise que les populations devront être concertées à un moment.

Espérons que ce soit avant que les élus municipaux ne votent leur décision définitive d’ici l’été.

Consulter les habitants avant serait un fantastique exercice de démocratie participative salué par tous.

Le premier devoir d’un élu n’est-il pas d’écouter son électorat ?

À la Une

SCoT du Pays Lédonien : SUCCES de l’Enquête Publique.

58 contributions (maires, élus, associations, entreprises, artisans, habitants).

81 % sont contre l’éolien industriel, 3 % pour.

Voici un score sans appel qui devra interpeler la commission d’enquête et se retrouver dans le rapport et les conclusions motivées qu’elle doit rendre sur le SCoT n°2.

A votre disposition ci-après toutes les observations ainsi que les documents joints.

À la Une

PROJETS EOLIENS CŒUR DU JURA : L’OMERTA

Que ce soit sur les sites internet ou pages Facebook des communes ou de la SEM EnR, ou même dans les CR des conseils municipaux, aucune information ne filtre à l’attention du public.

Le calendrier de la SEM EnR prévoit que les accords avec les communes soient signés en février ou mars.

Au lieu d’être consultés en amont, les habitants sont mis à l’écart.

Les promoteurs rassurent les élus en leur expliquant que la population sera consultée pendant le développement du projet. Mais à ce stade, des promesses de bail auront été signées et ni les élus, ni les habitants ne seront maîtres de leur destin.

Fay-en-Montagnes : le dernier rempart ?

Le 17 décembre 2018, le conseil municipal s’opposait unanimement à l’implantation de tout parc éolien sur sa commune et par extension sur les autres communes riveraines du premier plateau jurassien. Certains conseillers ont été réélus. Puissent ils le rappeler et faire respecter cet engagement de la municipalité.

À la Une

LES EOLIENNES SE PROFILENT A NOUVEAU SUR LE PREMIER PLATEAU (suite)

Dans cet article de la Voix du Jura, on comprend que les communes de Poligny et Arbois sont plutôt favorables. Mais quoi de plus facile pour elles qui, urbanisées en plaine, ne seront nullement impactées par les machines installées sur le plateau.

Reste à ce que les habitants du plateau et leurs conseils municipaux prennent conscience de ce qui les attend et agissent pour se protéger.https://actu.fr/…/parc-eolien-a-arbois-une-carte-des…

À la Une

SCoT du PAYS LEDONIEN : l’ENQUETE PUBLIQUE est ouverte.

Le projet de SCoT révisé a été arrêté le 11 décembre 2019, ci-joint la délibération : https://drive.google.com/…/1M9UGjne4HeYCnXoXxll…/view…

Le DOO (Document d’Orientation et d’Objectifs qui fixe les règles à respecter) est clair :Si les zones à très forte sensibilité paysagère (lacs, rivières, cascades, vignobles et thermalisme) sont préservées de l’implantation d’éléments impactant (comprendre notamment les éoliennes industrielles), le premier plateau (bien qu’en zone à forte sensibilité paysagère) n’est pas protégé car trop éloigné des 6 lieux de visites majeurs (voir pages 32 à 35 du DOO) : https://drive.google.com/…/1MCpSmLPo90D4yh0OhUE…/view…

Dans le CR de la réunion du 26/11/19 qui a précédé la délibération, les échanges sur le sujet indiquent : »Le Pays lédonien est clairement pour le mix énergétique et ne privilégie pas une énergie renouvelable plutôt qu’une autre. Nous avons simplement souhaité choisir où et comment nous souhaitions les voir s’implanter » . (voir p 7 du compte rendu) : https://drive.google.com/…/1g7IRKyzSt2EY8CmOK5d…/view…

Par ailleurs, l’axe 3 du DOO intitulé « Préserver Le Cadre de Vie » dresse quelques garde-fous.On peut y lire cette prescription concernant nos villages : « Préserver les vues remarquables depuis et vers l’espace urbanisé » (voir en bas de p 44 du DOO) : https://drive.google.com/…/1MCpSmLPo90D4yh0OhUE…/view…

En résumé, ce projet de SCoT ouvre le Premier Plateau à l’implantation des EnR. Il ne privilégie aucune d’entre elles et milite pour la préservation des vues remarquables.

Cela correspond bien aux aspirations du cappJe si tant est que les panoramas offerts par les belvédères de Mirebel ou encore Saint-Maur soient considérés comme remarquables.

Le Bilan de la Concertation en annexe de la délibération montre que la population n’a que très peu interféré dans ce projet de SCoT :

– Il y a eu 2 réunions publiques en 2019 qui n’ont réuni qu’une cinquantaine de personnes à chaque fois, soit moins de 1 habitant du Pays Lédonien sur 1 000 (voir p 11 du bilan) : https://drive.google.com/…/1Z3Ssv9fQgSDJbOF2Hly…/view…

– Les registres de concertation ouverts en 2017 n’ont reçu qu’une seule contribution en 2 ans et demi, celle d’un promoteur éolien (voir p 9 et 10 du Bilan). Il relevait un projet de DOO très contraignant pour les EnR.

L’Enquête Publique qui s’ouvre aujourd’hui est donc la dernière occasion d’exprimer nos attentes : la sobriété énergétique associée à un mix énergétique sans éoliennes industrielles sur le Premier Plateau en prescrivant des installations de production intégrées au niveau du sol.

Alors rendez-vous sur la plateforme dématérialisée de l’ENQUETE PUBLIQUE pour vous faire entendre :https://www.registre-dematerialise.fr/2274

Tous les documents y sont téléchargeables.

À la Une

LES EOLIENNES DE NOUVEAU A LA MARRE

Alors qu’ Intervent et l’ancien conseil municipal avaient mis le projet en suspens le 24 juin 2019 face à l’opposition massive de la population, le projet éolien refait surface et est annoncé à l’ordre du jour du prochain conseil municipal.

Les nouveaux élus ont-ils si peu de mémoire ? Il suffit pourtant de traverser le village pour constater l’ampleur de la grogne locale.

Attendons l’affichage de l’ordre du jour en espérant qu’il soit explicite.

En attendant, habitants de La Marre et des environs, soyez vigilants.

Ci-dessous, l’extrait du compte-rendu du 12/12/20.

À la Une

Les habitants doivent gronder pour être écoutés.

Dans les communes où les habitants s’étaient manifestés contre les projets industriels éoliens, ce rejet a été entendu aux dernières élections.

Les conseils municipaux de Bonnefontaine, Fay-En-Montagne, Vevy et Publy accueillent des élus portés vers d’autres solutions de développement durable.

De même à Hauteroche où l’ancien maire et 10 ex-conseillers ont été réélus en faisant notamment campagne sur l’abandon de projet éolien sur la commune (voir extrait de campagne plus bas).

Voici la preuve du poids des électeurs face aux élus.

À la Une

LES EOLIENNES SE PROFILENT A NOUVEAU SUR LE PREMIER PLATEAU.

12 communes s’apprêtent à s’engager pour le développement de nouveaux parcs industriels éoliens sur 3 zones situées au nord du plateau, de part et d’autre de la RN5 entre Poligny et Montrond.

Pilotés par la SEM EnR, les Conseils Municipaux ont déjà pris connaissance de ces implantations et vont sceller dès janvier 2021 des accords qui laisseront le champ libre au développement des projets.

Habitants de ces communes, il est urgent de faire savoir à vos élus que vous êtes opposés à ces installations gigantesques qui ruineront définitivement votre cadre de vie. Ci-dessous le rapport de la SEM EnR du 20 octobre 2020.

À la Une

SCoT du PAYS LEDONIEN

Le projet de SCoT révisé a été arrêté le 11 décembre 2019 (ci-joint la délibération : https://drive.google.com/file/d/1PNwBq7BbkB0IQcTR1hcO7h0f7e3xPNQN/view). Il sera soumis à enquête publique dans les mois à venir.

Le DOO (Document d’Orientation et d’Objectifs qui fixe les règles à respecter) est clair :

  • Si les zones à très forte sensibilité paysagère (lacs, rivières, cascades, vignobles et thermalisme) sont préservées de l’implantation d’éléments impactants (comprendre notamment les éoliennes industrielles),  le premier plateau (bien qu’en zone à forte sensibilité paysagère) n’est pas protégé car trop éloigné des 6 lieux de visites majeurs (voir pages 32 à 35 du DOO : https://drive.google.com/file/d/1YaZmAEhTIUZi2VoHFA5xL-QJujzv4tun/view).

Dans le CR de la réunion du 26/11/19 qui a précédé la délibération, les échanges sur le sujet sont explicites :

Cependant, l’axe 3 du DOO intitulé  » Préserver Le Cadre de Vie  » dresse quelques garde-fous.

 

En résumé, ce projet de SCoT ouvre le Premier Plateau à l’implantation des EnR. Il ne privilégie aucune d’entre elles mais milite pour la préservation des vues remarquables.

Cela correspond bien aux aspirations du cappJe si tant est que les panoramas offerts par les belvédères de Mirebel ou encore Saint-Maur soient considérés comme remarquables.

Rappelons-le, le collectif est pour un mix énergétique sans éolienne industriel sur le Premier Plateau.

 

Le Bilan de la Concertation en annexe de la délibération montre que la population n’a que très peu interféré dans ce projet de SCoT :

 

L’enquête publique à laquelle le SCoT révisé va être soumis sera donc la dernière occasion d’exprimer nos attentes en matière de mix énergétique sans éoliennes industrielles sur le Premier Plateau en prescrivant des installations intégrées au niveau du sol.

Tous les documents sont téléchargeables sur le site suivant : http://pays-ledonien.fr/index.php/download

À la Une

Après Chamole ? cela dépendra des électeurs !

« Au bout de 5 à 10 ans, on pourra vraiment dresser un premier bilan », explique le président de la SEM dans cet article du Progrès du 8 décembre.
Qu’à cela ne tienne, une fois les élections municipales de mars 2020 passées, les promoteurs de l’éolien industriel vont revenir à la charge sur le premier plateau.
Heureusement, les 13 communes qui ont adhéré à la convention de la SEM ne sont pas toutes favorables à ce développement, à l’image de Fay en Montagne qui a délibéré voilà 1 an contre l’implantation de ces parcs éoliens.
N’oublions pas non plus les autres communes du premier plateau qui se sont exprimées contre ces installations, ou qui ont suspendu voire abandonné leurs propres projets, pour la plupart suite au mécontentement de leur population : Bonnefontaine, Verges, Perrigny, Publy, La Marre, Hauteroche, Vevy…
A l’approche des élections municipales, la vigilance est de mise sur les intentions des candidats.

 

À la Une

Projet éolien de La Marre : reculer pour mieux sauter.

Le CR du conseil municipal du 24 juin précise : « Les élus ont donc accepté à l’unanimité la proposition de Intervent pour suspendre le projet sans aucune indemnité à la charge de la commune. »
Il n’y a rien de tel dans le courrier d’Intervent.
Intervent ne propose pas.
Intervent n’aborde pas le sujet financier.
Intervent constate simplement que l’ambiance actuelle ne permet pas un bon développement du projet et décide donc de suspendre le projet.
Autrement dit, dès que la tension sera retombée, Intervent pourra décider de poursuivre son projet.
Et alors, le conseil municipal n’aura plus qu’à suivre puisqu’il a refusé de délibérer lui même pour l’arrêt ou la suspension du projet.
Au lieu de prendre son destin en main en respectant la majorité de sa population, la commune préfère s’abandonner entre les mains d’Intervent.

 

 

 

À la Une

PROJET EOLIEN DE LA MARRE : LA VOLTE FACE DES ELUS EN SEANCE DU 24 JUIN 2019

Après des mois de promesse de possible consultation de la population puis de vote des élus pour le devenir du projet, le conseil municipal a finalement décidé de ne rien décider par lui-même.

Sous couvert d’un courrier d’Intervent qui lui proposerait une suspension du projet sans indemnités (suspension de fait provisoire sinon ce serait un arrêt définitif), le conseil laisse le sort de la commune entre les mains du prestataire éolien.

ci joint le compte-rendu de la séance (voir en dernière page) :

À la Une

HAUTEROCHE : LE CONSEIL MUNICIPAL SUSPEND SON PROJET EOLIEN

Le 2 mai 2019, le maire a proposé et obtenu du conseil municipal la suspension du projet éolien.

C’est une étape importante et satisfaisante après un an d’informations et d’actions menées sur la commune.

Mais ce n’est qu’une étape vers un développement harmonieux du Premier Plateau en terme de mix énergétique qu’il faut maintenant mettre au point.

le collectif a diffusé ce tract d’information dans les 3 villages de la commune.

À la Une

HAUTEROCHE : « L’EVOLUTION DU PROJET EOLIEN » A L’ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 MAI PROCHAIN.

Vous qui soutenez la récente pétition demandant de stopper le processus engagé avec la CNR, venez nombreux assister à ce conseil :
– pour rappeler votre existence aux élus
– pour soutenir ceux qui se sont déjà exprimés pour l’arrêt du projet.
RDV à 20h30 à la salle polyvalente de Crancot, cela ne vous prendra que 1 ou 2h.

À la Une

HAUTEROCHE : PETITION POUR L’ARRET DU PROJET EOLIEN.

Ce sont près de 300 citoyens des villages de Crancot, Granges sur Baume et Mirebel qui se sont exprimés pour demander à leurs élus de stopper le processus engagé avec la CNR il y a près d’un an.
Ils considèrent notamment qu’une réflexion doit être menée et coordonnée à l’échelle du Premier Plateau pour le développement d’autres énergies renouvelables.
Cette pétition, initiée par les habitants le 2 avril 2019, est soutenue par l’Association de Préservation du Premier Plateau du Jura (APPPJ) qui a été créée en décembre 2018.
Elle a été déposée en mairie de Hauteroche le 23 avril puis envoyée à la préfecture.
A l’instar des communes voisines, le conseil municipal de Hauteroche saura-il écouter ses administrés ?
A suivre…

190423 Pétition Hauteroche

À la Une

UN NOUVEAU PRESIDENT DE REGION S’EXPRIME CONTRE LES EOLIENNES QUI DEFIGURENT LE PAYS.

« On n’implante pas un projet sans demander l’avis des gens qui habitent autour » — Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Ffr.friends-against-wind.org%2Foppositions%2Fsortir-du-developpement-anarchique-des-eoliennes%3Ffbclid%3DIwAR1Gfj50xGRDm8R9A_pC8YlnDhrELbNlkAcudTjtAZ7iSDfzMshz-jPPZ1M&h=AT0tZlGdm01uACpviU0Y2jVquqrFAY5R8CZ6MCuLo0vSlZ4mEqOMiLWGr9adW30J5u4o09avHgphQav2y_wyhlSHEaCme27UxcIWxHQcotflzv4OUk9zbogLLurwcVdaIs9ZyqumFvGieCapQ8yAlEbFE6zVc9OWccdshxxEam2qrYjGX36mHSLHM90cayvV0lMVQo0DvSkai5yYn6oLWLzAgmWEuquAi8p4GStdIFxC8Q3X8S_1JGpOG5i54JYYf-Z5I39Bqs77o3dPaAwEuasn7GBqq539EV0nxlWC7nDEMIS090MvI26CVhiQdBoF6AAVj3uyNxTyzFTyG5JrZzIT75Yoht2kEM5cCR8a7JqWgDRG9ZlMiQqvn0545Li2dWTT4sImDuUnFvKTA1GZhgBH_XJBKoVlkNzhFcKX9sVgC8rhnSITZ8GYIQwAhyDwzEcdzPzke8pg-oIj2SaHsxXOm__lpHik8s55SqtziGlzKHYzYFT2Sbyztn3TtSLhOt9HlwIEZGtwgcTeEPhQMU4DKnBN3PMmRW6_vTrA0vZHYTaQKvR7IaB3NJUiBX4EaNrhpp_9OkGPkAAQkNJnJzulsAEzq7–aDAfqOhJunfNYzS5mqkgcpLMQnJpU5U

 

À la Une

Éoliennes: la Charente-Maritime vent debout contre de nouveaux projets

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.la-croix.com%2FFrance%2FEoliennes-Charente-Maritime-vent-debout-contre-nouveaux-projets-2019-03-26-1301011411%3Ffbclid%3DIwAR3VNsD5w1xeWkBQzd6ffAOwxU_P-yekhQ6VzeiZvxwUJdRJhorJWLIg8OE&h=AT1DQ2G8Cbovl4uyJHnDCEbAf8TKC0ytJjZ42nI08re-fZjiXmZIrsuFv3HQgiSWw0wVVSOt_fQfeB80NSZrogC2FcKTdrfGymNFzNKOisDZ8BtOfzpLrgrxffCV3qhnMm0BldH0RlW7gp-8Btjs-xU3O91mvY_tLtkR8gRltZYlsXhXDLJm-r5wXSNsHQeReuTFuG-pTRcxolbRELtvWQuXZsPCk4BVihVfzdOJKhdn4xxyQyNBG6xvZ1jUdUoWYA6J5JFFacE4J14P9aIU1UsTIZatHJqUYKHa2J91temROFBZJ_U6S_2KTgEV0HVom2KyZOD60kt00QhAlj14bsBrcFDFGeHgRoYLY4cL3OdZN8a8JuHAk0mjRd-l91Sc3HcQp4ZKYjZz_anXUrF3ozNWHJJ_faMb3_z-L2bJzXo7Q8c9VtZFpB2cEMGqYy_N-7vd5TyZSlN3YyYm2z8-0bJadLhcctnQq2KSdRp6NBqXOg89oOcxIjOX0KvOVwT5-h8L3_-Ow_Km4zAlv24OXNTHDgHn7n7IQdVx9TE1JdtufQnmOi7OmWc9p0xDKFJqS-ou5ktiO3fzwGiwk0eH2ViH5cs0Xgozd03b-TNUsVaVFMEzVo1pUYvORPDFAk8

À la Une

Nozay, vent d’inquiétude sur le parc éolien

Nozay, au nord de la Loire-Atlantique : 200 vaches mortes, vent d’inquiétude sur le parc éolien

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Ffrance3-regions.francetvinfo.fr%2Fpays-de-la-loire%2Fnozay-vent-inquietude-parc-eolien-1630092.amp%3Ffbclid%3DIwAR2V5GC2CuzWGQkqyElUQV2Re-aIagUaZDa_zsKxU3yrR7gbGOMRHvo_7qY&h=AT3cBADjdawA2tTN0-BuBbfXdlBrlf0zirxxRjq-JQ-95mqKmlP_jQ5hbucViKey-p8KJqjKj1ER8yQuo1-AhlDtd9nOp80QfLv4txwoTSZQLs0A0DsFPGx5PRhaFkEfzI7giJ0UqGl9vlwnSkap_vaQW_Qemj5KsifQLW3dI__9_buqDEj_97SSjCTEr_IJIyQYwQ7zIyMzUgDSvoAKVQM2cXkq–HuZLWQ3sS21Zt88kmP-lzS_nTlRf3xKWX_Xx7-1kgffgWopqFMlq7pE8l46gcPecH75HRloSsNYeHDAp9AMo5Pp_pxjiD7qGYq6jHVuoD4DiFfjNQarG7pb3bZ5I4–881OXwskwk-ADXgWf5tuq1CkBMFINUPt-CXJfCvmume-Mm3slNrlh1BZqjz-SA1l1WOihWVKjp-tiu0P8FnAti2TUGbccE5NhjNJggcX5pJ_vbZZmzoWodhpKOyNY5CVwmYSkddDIUvmTiuM546OgeH1d5Qr7LV8IzH6_iSc5mRf8STdNKUcy5SeNJ6t8zP9Aqfd3yuw2iYDfJpviOsXESU-ceuzIsGDe2uNJmFMkpMGt27LxngCW1attVzjvw77oSdHUUuslJ5ur2b8LqeiMFYL1a8sDxw3A4